Qu’est-ce-qu’un médium ?


Illustration de l'hypersensibilité d'un médium

Illustration du livre « Extériorisation de la sensibilité » d’Albert de Rochas, Paris, 1899. Dessin représentant un sujet « médium ».

Au sens le plus large, le médium est une personne spirituellement élevée, dotée d’une forme d’hypersensibilité lui conférant la capacité de percevoir des signaux que les cinq organes sensoriels de l’être humain ne perçoivent généralement pas. Toute personne qui ressent l’influence des Esprits, capte des messages de l’au-delà, peut être considérée comme étant médium. D’autre part, les personnes ayant ce don de médiumnité ont parfois des visions qui peuvent revêtir un aspect prémonitoire mais, la plupart du temps, elles se refusent catégoriquement à dire l’avenir car elles estiment que ce n’est pas leur rôle. En ce sens, il existe donc une distinction fondamentale entre un voyant, que l’on consulte essentiellement pour connaître son avenir et un médium, qui se contente d’être un messager, un intermédiaire entre l’au-delà et la vie terrestre.

Lors d’une séance médiumnique, le médium entre dans une sorte de transe le mettant en contact direct avec les Esprits qui lui délivrent des messages en rapport avec des personnes, des institutions… Messages qu’il leur transmet ensuite par différents moyens afin de leur donner des indications pour les aider à régler des situations pour lesquelles elles ne trouvent pas d’issue. Les esprits peuvent être ceux de personnes défuntes, des guides ou bien d’autre entités spirituelles.

Naît-on ou devient-on médium ?

Nous sommes, dans un certain sens, toutes et tous médiums, la médiumnité étant une faculté propre à l’être humain. Toutefois, nous ne développons pas tous cette hypersensibilité particulière et caractéristique qui permet de ressentir la présence des esprits et de communiquer avec eux. En effet, la seule volonté d’une personne ne suffit pas pour que son don de médiumnité se manifeste. L’esprit humain possédant son propre libre arbitre, nous ne pouvons pas décider du moment auquel peut nous être confiée une mission médiumnique.

Le développement médiumnique

Bien que nous ayons évoqué un « don » dans le paragraphe précédent, la médiumnité n’en n’est pas réellement un car elle relève, comme nous l’avons vu, avant tout, d’un choix librement consenti de notre esprit. Il ne s’agit donc pas non plus d’un choix que nous pouvons faire consciemment, celui-ci s’imposant à nous car fait préalablement à notre existence, antérieur à notre vie terrestre. En d’autres termes, on ne peut pas nous-même choisir ou décider d’être médium mais il ne suffit pas non plus que la médiumnité nous soit révélée pour l’être : le développement médiumnique est une phase d’apprentissage nécessaire qui passe par le travail et l’acquisition d’expérience. Le futur médium doit, en effet, apprendre à laisser s’exprimer pleinement et librement son esprit en mettant de côté son ego, ce qui pour beaucoup de personnes est loin d’être évident, même avec la meilleure volonté du monde.

Le développement médiumnique n’obéit à aucune règle en termes de durée : ça peut prendre quelques mois comme plusieurs années. Il faut alors persévérer et parvenir à surmonter les barrières psychologiques qui freinent son développement, faute de quoi la médiumnité acquise pourrait n’être que partielle.

Pour approfondir la question du développement médiumnique, vous pouvez aller lire cet excellent article qui, en dépit d’une orthographe approximative, est très riche sur le fond : Développement médiumnique – la médiumnité.

Les différents types de médiums

Il existe plusieurs types de médiums selon la voie de communication qu’ils privilégient pour recevoir et/ou transmettre les messages des Esprits :

  • le médium à inspiration, qui perçoit spontanément des pensées qui se mêlent à celles que produit son propre esprit ;
  • le médium clairvoyant, dont les rêves sont la principale voie de révélation ;
  • le médium écrivain, par la main duquel l’Esprit se manifeste en lui faisant écrire ses messages (vous connaissez sûrement cette forme de médiumnité sous l’appellation « écriture automatique ») ;
  • le médium auditif, qui entend la voix des Esprits ;
  • le médium à effets physiques, à travers l’énergie duquel l’Esprit se manifeste en produisant des phénomènes matériels tels que des bruits, des déplacements d’objets (tels que se manifestant lors de séances de spiritisme avec les tables tournantes notamment) etc. ;
  • le médium christique ou guérisseur qui guérit des maux par magnétisme ;
  • le médium peintre qui utilise des dessins pour communiquer ses messages ;
  • etc.

Le médium n’est pas un voyant

Anciennement, le médium était considéré comme un prophète. Mais celui-ci, pour être reconnu comme tel, devait réunir certains critères lors de ses divinations. Ses révélations devaient lui parvenir de la perception des énergies dégagées par les lieux où il faisait ses divinations, des rêves, de l’apparition des esprits divins.

Aujourd’hui, tout médium est considéré comme un voyant. Pourtant, une distinction essentielle doit être faite entre les deux termes. Le voyant utilise le plus souvent des supports (boule de cristal, cartes divinatoires…) pour faire des prédictions, tandis que le médium peut recevoir et transmettre des messages, faire des divinations sans avoir de contact physique avec quelque objet que ce soit.

Médiumnité et religion

La médiumnité peut revendiquer son apport à la religion. En effet, avec un peu de recul, on réalise que toutes les grandes révélations qui ont permis l’écriture des livres sacrés ont été faites aux hommes par l’intermédiaire des prophètes qui communiquaient avec Dieu (ou avec les dieux selon les religions polythéistes) de façon inaccessible au commun des mortels. Ceci n’est pas pour dire que les différents prophètes religieux n’étaient (ne sont) que des médiums, mais pour montrer que ceux-ci ont eu des dons de médiumnité qui leur ont permis, à un moment donné, de communiquer avec l’au-delà.

Le Livre des Médiums par Allan Kardec Si la médiumnité vous intéresse ou si vous-même pensez être médium et souhaitez développer votre faculté, je vous recommande de lire « Le livre des médiums » d’Allan Kardec, principale source d’inspiration de cet article de synthèse, qui est en quelques sortes la Bible de la médiumnité et du développement médiumnique (cliquez sur l’image ci-contre pour le télécharger gratuitement en pdf).

Vous cherchez des réponses à des questions qui embrument votre esprit et vous empêchent d’avancer sereinement sur le chemin de la vie ?

Je souhaite faire un bilan divinatoire complet et personnalisé.


Leave a Reply